Action légendaire de cuisson des œufs avec le conseiller fédéral de l'époque, Adolf Ogi. SRF/Chiffrage d'écran

Comment un conseiller fédéral avec des œufs durs a changé la politique énergétique suisse

points
|
3
minutes de lecture

La loi moderne sur l'énergie a plusieurs pères. Mais une personne en particulier se distingue : l'ancien conseiller fédéral Adolf Ogi. Grâce à une campagne emblématique, il a rendu les économies d'énergie acceptables pour les Suisses.

1988. Une casserole. Deux œufs. Un doigt d'eau, un couvercle dessus. Et une salle pleine de journalistes. Plus de trente ans après, l'ancien conseiller fédéral Adolf Ogi semble encore étonné du statut de culte qu'a atteint son opération de cuisson d'œufs dans un atelier de cuisine bernois (voir vidéo et encadré). On en a parlé jusqu'en Nouvelle-Zélande. Cette action a été le signal de départ du programme énergétique "Bravo".

"Bravo" et l'événement médiatique avaient un objectif sérieux : utiliser une image simple pour rendre les économies d'énergie acceptables pour les Suisses et les mettre dans l'ambiance de la prochaine votation sur l'énergie. "Nous voulions toucher les gens avec une campagne pétillante et amusante et être compris avec un message simple", explique Ogi. Sa crédibilité en tant que ministre de l'ancien département des transports et de l'énergie (EVED, aujourd'hui DETEC) était cruciale ; Ogi n'a pas été appelé le conseiller fédéral du peuple sans raison. Aussi drôle que soit l'action, son contexte ne l'était pas.

Les catastrophes dissolvent les fronts endurcis

Deux événements ont fait comprendre à la Suisse qu'elle avait besoin d'une nouvelle politique énergétique : en 1973, la crise pétrolière a fait prendre conscience au pays de sa dépendance. Néanmoins, le changement auquel la Suisse aspire n'a aucune chance : qu'il vienne des cantons, de la politique ou de l'économie, le blocus est à l'ordre du jour. C'était une question de souveraineté et d'argent. Il a fallu attendre une deuxième catastrophe pour que la Suisse se réveille : Tchernobyl en 1986. Comme à Fukushima en 2011, un super-GAU a desserré les structures durcies. "Il faut probablement des catastrophes majeures pour faire bouger les choses", dit Ogi.

Et la campagne de cuisson des œufs a porté ses fruits : malgré toutes les oppositions, Ogi a fait passer la loi sur l'énergie "Énergie 2000". Dans le même temps, il a toutefois été décidé de reporter l'expansion des centrales nucléaires. C'est à ce moment-là que le travail d'Ogi a vraiment commencé. "Le dimanche du vote, j'ai appelé tout le monde - les opposants à l'énergie nucléaire, les représentants de l'industrie et des associations environnementales, les politiciens, les scientifiques", dit-il. Il était crucial, dit-il, de réunir tout le monde autour de la table. Ogi était le bâtisseur de ponts.

Instinct et passion

"Parfois, j'avais plus d'ennemis dans mon propre parti que dans le camp adverse", dit-il en riant. Le fait que le Dr Eduard Kiener, avec qui Ogi avait développé sa politique énergétique, appartenait au PS n'a pas facilité les choses. La force d'Ogi, cependant, était son instinct et son talent pour inspirer les gens.

Son engagement en faveur de l'énergie et de l'environnement est lié à ses origines, explique M. Ogi. "Je suis un garçon de la nature. Mon père a eu une grande influence sur moi en tant que forestier et guide de montagne." Il dit que lorsqu'il a été élu au Conseil fédéral, il ne s'attendait pas à recevoir le département qu'il souhaitait, le DEVE. "Quand je l'ai eu quand même, j'y suis entré avec beaucoup de passion", dit-il.

Grâce à sa passion, à son instinct politique et à sa proximité avec les gens, il a finalement réussi à trouver un équilibre entre la gauche et la droite, les entreprises et les associations environnementales. Aujourd'hui, Ogi peut être considéré comme le père fondateur de la politique énergétique moderne.

Pas de partenaire pour cette catégorie d'article.

Quiz sur l'énergie de 20 minutes

Pour tous les renards économes en énergie : le Quiz de 20 minutes sur l'énergie est de retour ! Testez vos connaissances chaque jour et répondez aux 10 questions. Avec un peu de chance, vous pouvez gagner 500 francs !

Jouer le Quiz maintenant

Première publication : 
7.5.2021
  | Dernière mise à jour : 
11.5.2021

Méthode de cuisson des œufs d'Ogi

L'action de cuisson d'œufs d'Adolf Ogi était au début de la campagne énergétique "Bravo". Une petite casserole est remplie d'eau à la largeur d'un doigt, et les œufs sont placés dans la casserole. Un couvercle est placé sur la casserole. L'eau est portée à ébullition sur le réglage le plus élevé. La cuisinière est ensuite éteinte et la chaleur résiduelle est utilisée pour terminer la cuisson des œufs. Une étude ultérieure réalisée par le S.A.L.T (Laboratoire alpin suisse pour les essais d'efficacité énergétique) a confirmé l'efficacité de la "méthode Ogi".

Participer au sondage
Nous enregistrons votre réponse

Vous avez déjà participé

Voir mes points

Sélectionnez une réponse

Super ! Vous gagnez:

0
points
Échanger mes points

Quel dommage !

0
Réessayez tout de suite.
Échanger mes points
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.
Nous enregistrons votre réponse

Vous avez déjà participé

Voir mes points

Sélectionnez une réponse

Super ! Vous gagnez:

points
Échanger mes points
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.
Nous enregistrons votre réponse

Vous avez déjà participé

Voir mes points

Super ! Vous gagnez:

0
points
Échanger mes points
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.

Partagez cet article

Plus d'articles