Les bicyclettes électriques doivent toujours être rechargées sur le secteur. En cas d'implantation, l'électricité peut être transportée sous forme de cartouche dans le panier du vélo. Tages-Anzeiger/Urs Jaudas

Votre bicyclette électrique fonctionnera-t-elle bientôt à l'hydrogène ?

points
|
3
minutes de lecture

Une pâte électrique pourrait annoncer la révolution de la production d'électricité à partir de l'hydrogène. L'invention ingénieuse de l'Institut Fraunhofer rend les stations-service superflues et ne pollue guère l'environnement.

On dirait une technologie de science-fiction tirée de "Star Trek" : prenez une cartouche, poussez-la dans un réceptacle prévu à cet effet, tournez brièvement la cartouche - et soudain la lumière s'allume ; le vaisseau spatial, y compris le moteur de distorsion, prend vie. Ce qui semble venir d'un avenir lointain est en fait tout proche. Pas le moteur de distorsion, mais la cartouche, remplie de beaucoup d'énergie.

Le tout s'appelle Powerpaste et a été développé au Centre pour la technologie de l'hydrogène de l'Institut Fraunhofer allemand IFAM. Par ailleurs, la norme audio MP3 provient d'un autre département de l'institut. Powerpaste est une musique aux oreilles de ceux qui voient l'avenir de la production d'énergie non pas dans les batteries mais dans l'hydrogène.

Un principe ingénieux

La pâte résout plusieurs problèmes à la fois : grâce à elle, il n'est pas nécessaire de disposer d'un réseau de stations-service à hydrogène. La cartouche prend peu de place et peut être transportée n'importe où, même dans des zones reculées. Il n'est pas non plus nécessaire de prendre de grandes précautions de sécurité pour ravitailler l'hydrogène hautement explosif. Les piles ne doivent pas non plus être éliminées : Le seul sous-produit est l'hydroxyde de magnésium non toxique, qui est également utilisé dans l'industrie alimentaire. Et l'eau, quelle que soit sa dureté, sert de matériau de réaction - même l'eau de mer est censée fonctionner.

Le principe est ingénieux : la cartouche contenant la pâte est poussée dans un générateur d'hydrogène. La quantité d'eau exacte nécessaire pour les besoins en électricité est ajoutée à partir d'un réservoir d'eau. La pâte réagit avec l'eau, produisant de l'hydrogène. Celui-ci est immédiatement introduit dans une pile à combustible PEM (pile à électrolyte polymère), qui transforme l'hydrogène en électricité.

C'est là que se trouve l'énergie : lorsque la pâte entre en contact avec l'eau d'hydrure de magnésium, il se produit de l'hydrogène qui est converti en électricité dans une pile à combustible. Institut Fraunhofer IFAM

Faibles coûts de production

À partir d'un kilogramme d'hydrogène, il est possible de produire 1,6 kWh d'électricité, pour laquelle il faut dix kilogrammes de pâte. Selon un livre blanc de l'Institut Fraunhofer, cette technologie peut être utilisée pour alimenter des appareils dont les besoins en énergie vont de 100 watts à 10kW. La pâte énergétique a une capacité dix fois supérieure à celle des batteries lithium-ion et une densité énergétique supérieure à celle de l'essence. Un conducteur aurait au moins la même autonomie avec la pâte qu'avec la même quantité d'essence.

De plus, la pâte ne peut pas se décharger toute seule. Les températures basses ou élevées ne peuvent pas l'endommager ; ce n'est qu'à plus de 250 degrés Celsius qu'il se décompose. Aucun bruit n'est généré lors de la conversion en électricité. On dit aussi qu'elle est peu coûteuse : un kilo de pâte coûterait environ deux euros.

La pâte n'est pas encore prête pour le marché. Fin 2021, une usine pilote sera ouverte à l'institut, qui produira quatre tonnes de pâte par an. La pâte à modeler pour les voitures est également encore une chimère. Au lieu de cela, l'Institut Fraunhofer mentionne d'autres domaines d'application : comme fournisseur d'énergie pour le camping, pour les générateurs de secours, sur les chantiers de construction, pour les systèmes de surveillance, dans les drones, dans les vélos électriques et autres véhicules électriques légers. Seuls les vaisseaux spatiaux ne sont pas mentionnés dans le livre blanc.

Montage expérimental d'un générateur d'électricité avec cartouche Powerpaste insérée et pile à combustible de 100 watts. Institut Fraunhofer FIAM.
Pas de partenaire pour cette catégorie d'article.
Première publication : 
4.5.2021
  | Dernière mise à jour : 
4.5.2021

Quiz sur l'énergie de 20 minutes

Pour tous les renards économes en énergie : le Quiz de 20 minutes sur l'énergie est de retour ! Testez vos connaissances chaque jour et répondez aux 10 questions. Avec un peu de chance, vous pouvez gagner 500 francs.



Participer au sondage
Nous enregistrons votre réponse

Vous avez déjà participé

Voir mes points

Sélectionnez une réponse

Super ! Vous gagnez:

0
points
Échanger mes points

Quel dommage !

0
Réessayez tout de suite.
Échanger mes points
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.
Nous enregistrons votre réponse

Vous avez déjà participé

Voir mes points

Sélectionnez une réponse

Super ! Vous gagnez:

points
Échanger mes points
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.
Nous enregistrons votre réponse

Vous avez déjà participé

Voir mes points

Super ! Vous gagnez:

0
points
Échanger mes points
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.

Partagez cet article

Plus d'articles