De nouvelles opportunités grâce à l'«économie circulaire»

5
points
|
4
minutes de lecture

De plus en plus d'entreprises se tournent vers une économie dite circulaire pour le bien de l'environnement. Cela va bien au-delà du recyclage et offre de nouvelles opportunités.

Quiconque a récemment jeté un coup d'œil dans sa cave ou son garage sait que nous vivons dans une «société du jetable»: on achète des objets, on les utilise et on les jette. Le même mode de pensée prévaut dans l'économie: on produit, on utilise et on jette. Les matériaux sont consommés et, au final, il ne reste que des déchets.

Une vision durable du monde change les choses. D'autant plus que notre mode de vie actuel consomme plus de ressource que ce que la terre n’en met à notre disposition. En d'autres termes: notre système de consommation est nuisible et les ressources naturelles sont surexploitées. Ça, tout le monde le sait. La question est donc: que peut-on faire pour y remédier? L'économie circulaire est un moyen de contrer la surexploitation de l'environnement. Elle offre également de nouvelles perspectives pour l'économie.

Utilisez, sans jeter

Une économie circulaire est, pour ainsi dire, le contraire d'une société du jetable. Le principe est le suivant: rien ne doit être perdu. L'accent est mis sur la prévention des déchets grâce au recyclage, à une conception intelligente et à un choix judicieux des matériaux et des procédés. Tout s'inscrit dans un cycle holistique d'extraction, de production, d'utilisation la plus longue possible et de recyclage. Il faut le savoir: l’économie circulaire ne se limite pas au recyclage. Il s'agit d'un système dynamique qui nécessite la transformation de l'ensemble d'une entreprise ou d'un modèle économique. En d'autres termes, la longévité des produits est définie comme un objectif dès le départ. À ce titre, l'économie circulaire favorise également de nouveaux modèles économiques, tels que ceux des fournisseurs de partage.

Autres avantages: Les produits durables réduisent les coûts liés aux retours et augmentent la fidélité des clients et des produits. Les entreprises qui utilisent les ressources existantes sont également moins dépendantes des fournisseurs. Un rapport du World Economic Forum a montré que la transition vers une économie circulaire pouvait créer plus d'un demi-million de nouveaux emplois. Et pas seulement dans les industries émergentes. Les entreprises traditionnelles peuvent également devenir durables et réussir à long terme.

Des meubles en carton et de l’électricité grâce à de vieilles batteries haute tension

Il n'est donc pas étonnant que l'économie circulaire se soit imposée depuis longtemps auprès des entreprises internationales. Les rails récupérés aux CFF, les cartons dans les meubles chez Ikea ou le PET recyclé pour les emballages de viande à la Coop ne sont que quelques exemples de la manière dont la pensée circulaire rend la production plus efficace et durable. Cette approche gagne également du terrain dans l'industrie automobile, par exemple chez Volvo Cars: l'année dernière, l'entreprise a recyclé 95% de ses déchets de production, y compris l'acier, évitant ainsi près de 640’000 tonnes de CO2. Le constructeur suédois de voitures haut de gamme recycle les boîtes de vitesses et les moteurs de manière à mieux utiliser les matériaux et à réduire les émissions. En outre, Volvo Cars étudie actuellement le potentiel d’une seconde vie pour ses batteries haute tension utilisées dans les voitures électriques. Celles-ci sont utilisées pour les unités de stockage d'énergie solaire qui alimentent les stations de recharge pour voitures et vélos électriques dans le cadre de ce projet de recherche à Göteborg.


Selon un rapport du Carbon Trust, du Knowledge Transfer Network et de l’Université de Coventry, le recyclage des matériaux consomme à lui seul 85% d'énergie de moins que la production de nouveaux matériaux. Au niveau mondial, cela permet de compenser plus de 800’000 tonnes d'émissions de CO2 par an. Pas mal, donc, sans compter qu’on gagnera aussi de la place au sous-sol et dans le garage!

Pas de partenaire pour cette catégorie d'article.
Image principale :

L'économie circulaire jusqu'en 2040 chez Volvo Cars

Chez Volvo Cars, la durabilité est aussi importante que la sécurité. C'est pourquoi l'entreprise sera neutre sur le plan climatique d'ici 2040. Ceci, également grâce à l’économie circulaire. Le constructeur suédois de voitures haut de gamme est membre de la prestigieuse Fondation Ellen MacArthur, une organisation mondiale de premier plan qui promeut l'économie circulaire. Aujourd'hui déjà, tous les composants d'un modèle Volvo sont conçus, développés et produits de manière à pouvoir être réutilisés par l'entreprise ou ses fournisseurs. Par exemple, la moquette du Volvo XC40 Recharge est composée à 100% de plastique recyclé.

Sondage
Nous enregistrons votre réponse

Vous avez déjà participé

Voir mes points

Sélectionnez une réponse

Super ! Vous gagnez:

0
points
Échanger mes points

Quel dommage !

0
Réessayez tout de suite.
Échanger mes points
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.
Nous enregistrons votre réponse

Vous avez déjà participé

Voir mes points

Qu'est-ce que tu trouves intéressant dans l'économie circulaire?

Sélectionnez une réponse

Super ! Vous gagnez:

5
points
Échanger mes points
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.
Nous enregistrons votre réponse

Vous avez déjà participé

Voir mes points

Super ! Vous gagnez:

0
points
Échanger mes points
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.

Partagez cet article

Plus d'articles